Jazz Rhone-alpes.com 24/09/12 :

Critiques Jazz-Rhone-Alpes.com du 24/09/12 – Minor Sing : Manzanas Swing

La rentrée, c’est faiminor sing jazz swing manouchet : les clubs sont ouverts, les programmes se remplissent, les groupes recommencent à tourner et le public reprend plaisir en fréquentant les lieux du jazz rhônalpin. 

Mais certains de ces acteurs qu’on pense bien connaître sont parfois méconnus, au moins en partie. Ceci est le cas peut être avec « Minor Sing », le quartet qui anime les Dimanches du Swing Manouche, le premier dimanche du mois à La Clef de Voûte. 

On les a entendus bien souvent choruser aisément sur les grands standards de Django Reinhardt et Stéphane Grappelli, ou sur les classiques passés au répertoire du jazz. Or, en mars de cette année, ils ont étonné avec leur concert pour Le Festival Les Grandes Bouches à Bourgoin-Jallieu (38), jouant un programme constitué exclusivement de leurs compositions mais sans décevoir le public habitué à leur interprétation rigoureuse des standards consacrés.

Leur premier album « Manzanas Swing » permet de revivre ce moment fort et de mieux apprécier le pari de ce concert.

 Ce CD présente des aspects bien surprenants : du style « Django » mais aussi du moderne (morceau n°5 « Pour Emilie » de Laurent Vincenza ) et de la tradition (morceau n°2 « Errances en Tziganie » de Sylvain Pourrat, morceau très intense et convaincant). Il y en a pour tous les goûts.



Le premier morceau, une valse, dédiée aux deux filles de Laurent Vincenza, qui le font sans cesse tourner en rond, est un morceau un peu sorti des sentiers battus mais il flatte les oreilles et nous fait danser. Dans la veine plus traditionnelle il y a le morceau étonnant de Sylvian Pourrat  »Errances en Tziganie », un vrai tour de force, tout à fait dans la tradition et très agréable à entendre. 

A l’instar d’un standard du Quintette du Hot Club de France, qui depuis plus de soixante ans est toujours LA référence dans le swing manouche, Jean Lardanchet a concocté un très joli « clin d’oeil » à une des compositions phare du binôme Reinhardt/Grappelli : Stompin’ at Decca (la maison de disque du Quintette) devient Stompin’ at ENM (en référence à l’une des pépinières locales de musiciens). Sur une grille bien modifiée, cet hommage fonctionne à merveille. Ce n’est pas pour rien que le jeu de Jean nous rappelle souvent celui de Grappelli : son choix de phrasés sur ce morceau est totalement convaincant dans le style et sa technique est à la hauteur, fraîche souple et finement lyrique, de plus ses citations font plaisir au connaisseur. Un morceau plein de pépites qui ressemble aux originaux mais qui n’est jamais identique.

Et ça swingue ! 

Et si nous n’avons jamais vu le groupe sur scène dans ce projet, il donne finalement raison à l’appellation « Minor Sing » (un petit détournement d’un des titres les plus connus de Django) en invitant Agnès Fournière sur le dernier morceau pour donner une voix au classique Swing Gitan arrangé par Jean. Pour être complet il faut mentionner Jean-Christian Choitel qui assure à la guitare rythmique.

Avec ce disque ils nous donnent envie de retourner dans les lieux où le jazz est aussi HOT que SENSIBLE. 

Merci Minor Sing pour ce bel ouvrage ! Judy Rankin Vous pourrez entendre ce « Manzanas Swing » en live le 05 octobre 2012 à La Clef de Voûte (1 place Chardonnet Lyon 1er). Très bon concert !

Vous pouvez écouter l’album Manzanas Swing ici

Les commentaires sont fermés.